Gino le long de la Loire

handiQuesta.com |

Relier la source de la Loire à son Embouchure en Handbike, voici le pari de Jonathan Josse dit « Gino ». Le 4 septembre prochain cet athlète de 29 ans paralysé des membres inférieurs suite à un grave accident réalisera ce parcours de 1004 kilomètres en 14 étapes par la seule force de ses bras.

Il a accepté de répondre à quelques questions pour nous.

 

 

Comment avez-vous été amené à pratiquer le Handbike ?

J’ai commencé à aimer le Handbike lorsque j’étais en centre de rééducation au Mans. Un jour mon délégué médical est venu avec son bike et m’a fait essayer. J’ai tout de suite adoré au point de m’en acheter un et a commencé de rouler seulement 6 mois après mon accident.

D’où vous vient ce projet ?

En réalité ce projet m’est venu il y a peu, je me sentais physiquement et mentalement capable de le faire et j’étais aussi animé par l’envie de promouvoir ce sport, lui donner une meilleur visibilité.

Quelles valeurs souhaitez-vous véhiculer à travers votre projet ?A

vec ce projet j’ai envie de prouver que malgré le handicap on peut vivre sa vie comme on l’entend, c’est important de faire ce que l’on veut. Mais aussi, je veux prouver que nous sommes au moins aussi forts que des sportifs valides.

Quels sont vos objectifs à long terme ?

A long terme mon principal objectif serait de pouvoir faire partie de l’Equipe de France de Paracyclisme afin de participer aux Jeux Olympiques.

Estimez-vous que la pratique d’un sport est facilement accessible pour une personne en situation de handicap ?

La pratique de sport est possible pour tous les types de handicap. Dans le Handbike par exemple, nous avons plusieurs catégories. Il y a la catégorie H1 pour les tétraplégiques, la H2 pour les paraplégiques haut (au niveau du milieu de la colonne vertébral), et la H3 (comme moi) pour les paraplégiques bas (en bas du dos).

Pensez-vous que le handisport et le sport adapté sont assez représentés dans les médias ?

Je pense que le handisport n'est pas assez représenté par les médias, on ne retransmet pas assez les jeux olympiques ou même ne serait-ce que des championnats de France. On commence un peu à faire parler du handisport, mais pas assez à mon goût, on mérite d’être aussi bien représenté que les sportifs valides.

Auriez-vous un message ou un conseil à faire passer à un jeune en situation de handicap qui souhaiterait aussi faire du sport ?

Si je peux donner un conseil, c’est que le sport c'est un peu comme une évasion, quand on fait du sport cela nous permet de penser à autre chose. On a l'impression de ne plus être paralysé. Ça fait aussi du bien à notre tête, car moi quand ça ne va pas je prends mon vélo, ça me sert à m’aérer la tête et j'ai l'impression d'être un autre homme. 

Jonathan Josse est en recherche active de sponsors et d'aide, si vous souhaitez le soutenir dans son aventure vous pouvez rejoindre sa page Facebook

Email
Mot de passe
Mot de passe oublié ?


Utilisez votre compte facebook
Nouveau sur handiQuesta ?