Quand le crowd sourcing vient en aide aux non-voyants

handiQuesta.com |

 

DDB Singapore et Starhab Mobile sont partis d’un calcul très simple : plus de 7,4 millions de Singapouriens ont un mobile, et si un pour cent d’entre eux passait 10 secondes par jour à aider quelqu’un, 200 heures de volontariat seraient ainsi créées chaque jour.

Ce constat est le postulat de départ de Third Eye, une application qui fait donc appel au Crowd Sourcing de façon intelligente afin de simplifier le quotidien des personnes non-voyantes.

Les deux géants de la communication et des télécommunications se sont donc rapprochés de la « Society of Visually Hadicapped » de Singapour pour développer cette application visionnaire.

Mais le Crowd Sourcing qu’est-ce que c’est ? Et bien c’est tout simplement l’utilisation des connaissances, de la créativité et du savoir-faire des internautes afin de réaliser un projet collaboratif. L’exemple le plus connu est bien entendu Wikipédia avec son contenu créé et actualisé directement par les internautes, mais de plus en plus de projets bénévoles sur la base du volontariat émergent.

Third Eye est l’un d’eux. Le principe : une personne non-voyante prend une photo grâce à l’application accessible et les bénévoles reçoivent instantanément une notification les invitant à décrire la photographie par message. Le texte est ensuite vocalement transmis à l’utilisateur afin que celui-ci puisse appréhender d’une nouvelle façon son environnement.

Si d’autres applications sont dédiées à l’aide des personnes en situation de handicap et des aveugles en particulier, Third Eye est assurément une des très bonnes surprises du dernier Festival International de Cannes Lions.

Découvrez aussi la vidéo de présentation de l'application.

 

Email
Mot de passe
Mot de passe oublié ?


Utilisez votre compte facebook
Nouveau sur handiQuesta ?